Ces purs-sangs piaffaient d’impatience

Depuis le 16 mars, ils n’étaient pas revenus sur le terrain. Une éternité pour certain.e.s ! Et la tonte de leur pelouse ou la taille de leurs massifs n’avaient pu calmer leur appétit de débroussaillage.

Aussi quand l’association a décidé de reprendre le chemin des sentiers le 25 mai, ils sont venus en nombre … tout en respectant scrupuleusement le protocole mis en place :

  •  Répartition en 4 chantiers différents pour ne pas dépasser les 10 bénévoles
  • Inscription préalable
  • Distances de sécurité
  • Utilisation des outils personnels
  • Pas de covoiturage
  • Pas de regroupement en fin de chantier …

Nos chemins ont bien besoin d’un sérieux entretien pour l’agrément des randonneurs.

Par exemple à Pont-Blanc,
sur le nouveau sentier du Dour Meur

« Ça laisse un peut à désirer tout ça ! »

Faucilles, débroussailleuses, râteaux,
tous les outils sont de sortie.

 

 

 

Une de nos adhérentes a accroché un mobile
de sa composition dans un arbre.

Un joli banc en pierre naturelle dégagé de la végétation.

À quelques kilomètres de là, dans le bois de Coat ar Bescond …

Ils sont venus en vélo, ou seuls dans leur voiture (contrairement aux habitudes !)

Le soleil perce à travers les hautes futaies

Ce Covid ! Avec ces foutus masques, on ne reconnaît plus personne !

Ces dames préfèrent la faucille et la tranche aux débroussailleuses .

À l’heure du café, 1m50 de distance obligatoire ! Mais nous sommes tous bien contents de nous retrouver.

Un peu plus à l’est, sur notre nouveau chantier de réhabilitation d u lavoir de Collogot …

 

..

.

Il y a du travail
de terrassement.

.

On remonte les murets en pierre sèche

.

avec parfois un peu de ciment pour assurer une bonne assise.

30 m plus loin, la fontaine Saint Yves attend un prochain lundi pour qu’on s’occupe d’elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *