Lundis d’automne

Ce n’est pas parce que le « webmestre » manque à tous ses devoirs en vous laissant sans nouvelles
que les bénévoles se tournent les pouces ! Loin de là !

Certes, nous n’avons pas attaqué de chantier spectaculaire
cet automne … Quoique ?

Pour commencer, nous avons prolongé notre excursion en territoire Tremelois.

En premier lieu, terminer l’aménagement
du sentier le long du Yar


.

Le printemps prochain, nous pourrons mesurer l’efficacité
de nos travaux
: le but était de le rendre moins humide.

Mais surtout, nous avons entrepris de mettre en valeur le site
de la fontaine Saint Tuder, enfoui sous la végétation.

Les débroussailleurs entrent en action.

Il faut également curer les ruisseaux…

niveler pour faciliter les cheminements…

aménager des marches.

Et après, la satisfaction du travail accompli.


A l’issue du chantier, les édiles locaux
témoignent de leur gratitude en nous offrant
un repas bien apprécié.

.

Novembre, retour sur « nos » terres !

Un 1er chantier à Kerscrinou, sur la route de Tremel

Ce tronçon sud de notre « Tro Plistin » est régulièrement inondé en hiver et au printemps.

Les services municipaux ont mis à notre disposition un gros tas de super remblai.

.

.

Il n’y a plus qu’à prendre son courage, pelle et brouette à deux mains !

.

.
Objectif : créer une « banquette » pour pouvoir cheminer au sec.

.

Tout le tas est étalé.

La pose est méritée pour les travailleurs-euses et pour le matériel.

.

Comme il y a pas mal de remblai à écouler en ce moment, nous en profitons la semaine suivante pour en « remettre une couche » dans le bois de Coat ar Bescond tout proche.

D’accord ! Les images ne varient pas beaucoup d’un chantier à l’autre.
La taille du terril peut-être ?

Les plus anciens ne sont pas les moins courageux !

Il s’agit encore et toujours d’améliorer les cheminements.

Et il faut parcourir des centaines de mètres avec les brouettes !

sur des chemins parfois étroits.

Hé, les gars, ce n’est pas fini, nous n’allons pas y aller toutes seules !

.

En marge des chantiers, une de nos activités consiste à améliorer la signalétique : remettre des poteaux mystérieusement disparus…

et proposer des « plans de situation » bien protégés des rayons UV.

Courant novembre, sur le chemin qui mène de Toul An Hery
au Hogolo, nous nous dirigeons pleins d’entrain

vers un nouveau monticule de remblai

.

dans lequel nous devrons opérer
un certain tri.

.

Nous allons égaliser ce chemin souvent
parsemé d’embûches.


Le chemin est long et les brouettes sont lourdes!
Nous effectuons des relais.

.

Autre problème : le chemin est très mal sécurisé à certains passages.

.

.

.

Avec ces rembardes, les promeneurs  courront moins de risques en surplombant l’anse de Porz Morvan.

.

Mais nous ne pensons pas qu’à la sécurité.

Pour le plaisir des yeux, nous aménageons des trouées dans les haies pour dégager le panorama,


nous dégageons les abords,

et nous avons même une attention pour les marcheurs fatigués.

Le chemin n’a t-il pas plus fière allure maintenant ?


La belle équipe à la fin du chantier.
(Pour cette photo, nous avons utilisé un drone : rien ne nous arrête !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *