Tous les articles par Webmestre

UN TRIMESTRE BIEN REMPLI !

ASSEMBLEE GENERALE DE L’ASSOCIATION



Le 3 avril s’est tenue l’assemblée générale de l’association, dans l’ancienne salle des fêtes.

C’est devant une assistance fournie que Gildas, notre Président, a ouvert l’assemblée, preuve de la belle santé de notre association.

A l’issue de l’assemblée, les membres de l’association ont partagé un moment de convivialité. « L’auberge espagnole » a toujours le même succès, chacun(e) y apportant sa contribution en préparant de savoureux petits plats.

LES CHANTIERS DU SECOND TRIMESTRE

Site de Pors Mellec

Miracle ! Jean-Pierre n’a pas son pareil pour mettre le feu à la fontaine !

Eh non…pas de miracle : il s’emploie simplement à ôter la plaque de ciment inesthétique qui la recouvrait, cachant le toit d’origine.

Cet espace, situé à proximité de la plage, est destiné à recevoir une table à pique-nique, sur le trajet du sentier des douaniers. L’autorisation d’installation vient d’être obtenue auprès de la mairie.

;

;

Site de Saint Haran

Une équipe est intervenue sur le site, pour effectuer une « toilette de printemps ». Tondeuse et débroussailleuse sont à l’œuvre, tandis que Jocelyne évacue les déchets les plus encombrants.

Le routoir à lin a également droit à un grand nettoyage. C’est Thomas qui s’y colle.

;

;

Site de saint Gestin

Là aussi, grand nettoyage de la fontaine…N’hésitez pas à faire un petit crochet sur cette partie commune aux boucles de Sainte Anne et de Saint Roc’h : cela en vaut la peine !

Les services municipaux nous ont fourni du remblai pour la réalisation d’une « banquette » sur la portion de voie romaine située entre la côte de Lanscolva et le site de Saint Gestin, rendant ce secteur de parcours aisément praticable en hiver.

;

;

Site de Sainte Barbe

Le mur longeant la propriété proche de la chapelle était très dégradé et menaçait de s’écrouler partiellement.

Une partie de cette dégradation, comme c’est souvent le cas, était due à la présence d’une souche d’arbre, laquelle exerçait une forte poussée sur le mur. Le propriétaire des lieux nous a aidé à l’évacuer, et nous a fourni de la pierre pour remonter le mur.

Surprise! Lors de nos travaux , nous avons dérangé cette belle salamandre qui avait élu domicile bien au frais entre les pierres.

Nous l’avons déposée dans les herbes, à proximité. Nous ne doutons pas qu’elle aura rapidement retrouvé un nouveau « logement »…

La reconstruction se fait à l’ancienne : René se charge de préparer le « ciment » , à partir de la terre prélevée sur place.

La reconstruction du mur est presque terminée. La dernière touche interviendra après la pause estivale, mais il a déjà bien meilleure allure.

Une fois terminé, il s’inscrira pleinement dans le bel ensemble que constituent la chapelle Sainte Barbe et les maisons anciennes qui donnent à ce lieu un cachet particulier.

;

;

Site de Tréduder

Comme l’an passé, une équipe des Chemins plestinais est intervenue sur le site de la fontaine Saint Tuder, située sur la commune de Tréduder, aux côtés de l’équipe locale.

La végétation s’est particulièrement développée en ce début de printemps…Les débroussailleurs ont rapidement nettoyé les lieux !

La fontaine a également fait l’objet d’un grand nettoyage. Pour mémoire, une passerelle a été posée l’an dernier au-dessus du ruisseau, à proximité.

;

;

Site du Dourmeur

Au début de ce mois de juillet, une équipe a consacré deux matinées à l’arrachage de la balsamine de l’Himalaya, le long des berges du Dourmeur.

Maël Le Guen, technicien mandaté par LTC, initie l’équipe à l’arrachage de la balsamine : il faut prendre soin de récupérer la plante entière, racines comprises, ce qui est assez facile, étant donné qu’elle pousse principalement dans les zones humides.

La période de floraison est la plus propice, la plante étant très visible. Toutefois, il ne faut surtout pas attendre qu’elle produise et dissémine ses graines !
Donc, si vous croisez la jolie demoiselle lors de vos randonnées, n’hésitez pas à lui faire un sort : personne ne vous le reprochera ! Un petit conseil : à partir du mois d’août, un sac en plastique dans le sac à dos pourra vous être utile pour coiffer la plante et l’empêcher ainsi de disséminer ses graines, qu’elle libère de façon assez…explosive.

Après avoir écouté les conseils de Maël Le Guen, l’équipe se met au travail.

Il faut avancer avec prudence, car la balsamine n’est pas seule au bord du ruisseau : il y a également…les orties !

;;

Traverser le ruisseau, c’est facile. Par contre, remonter sur la berge opposée, c’est une autre histoire ! Annie en fait l’expérience. Heureusement, des bras secourables sont prêts à la tirer de ce mauvais pas.

Mission accomplie, à la satisfaction générale. On est tout de même plus à l’aise sur le bitume…Il faudra revenir plusieurs fois au même endroit, car le combat contre la balsamine est une affaire de patience et de ténacité.

Pique-nique de fin d’année

;

Nos deux chefs- cuisiniers Yves et Thomas , lesquels ont tenu le barbecue de main de maître.

;

Vue d’en haut, cela fait une belle tablée !

Nous avons en effet eu la visite d’un drône, occasion de faire prendre un peu de hauteur à ce moment de convivialité…Merci à Thierry pour cette petite vidéo !

Les membres de l’association auront donc connu un second trimestre particulièrement actif . N’oublions pas qu’en plus des chantiers précédents, nous avons veillé à la continuité de l’entretien courant de notre centaine de Kms de sentiers (débroussaillage, curage des fossés…) , que nos bûcherons de la BIR ont déblayé les endroits encombrés par des arbres ou de grosses branches, et que notre équipe de balisage a gardé un œil vigilant sur la signalétique de nos boucles, afin que les promeneurs qui les empruntent puissent en profiter sereinement. Nous rappelons au passage que les fiches de nos boucles sont à disposition du public à l’office de tourisme.

Pour les membres de l’association, le mois de septembre est aussi synonyme de rentrée. C’est donc avec plaisir que nous nous retrouverons le lundi matin pour la reprise de nos activités.

… Et sachez-le: la porte est grande ouverte à ceux et celles qui sont attirés par l’entretien de nos chemins de randonnées et de notre petit patrimoine, le tout dans une excellente ambiance !

Le groupe « communication ».

LES  CHANTIERS  DU  DERNIER  TRIMESTRE

Depuis le 12 septembre, date de l’installation de l’association dans ses nouveaux locaux, nos équipes n’ont pas manqué d’activité sur différents sites de la commune. Ces derniers mois ont été en particulier l’occasion d’ouvrir ou continuer plusieurs chantiers, dont celui destiné à créer une liaison entre notre réseau plestinais et celui de Plufur. Lorsque ce dernier sera terminé, les promeneurs auront accès aux deux rives du Yar et pourront profiter pleinement de l’attrait de la vallée, mais aussi de la campagne environnante des deux côtés du cours d’eau.

Chantier entre Plestin et Plufur

Côté Plestin :

Comme souvent, lors de l’ouverture d’un nouveau parcours, il faut faire confiance au cadastre, car certains chemins, délaissés depuis de nombreuses années, commencent à avoir des allures de forêt vierge !

Gardez le contact, sinon…

Des arbres tombés dans le Yar ont dû être débités. Une passerelle sera posée à cet endroit, permettant la jonction dès le printemps prochain entre les réseaux de Plestin et Plufur.

Là, on y voit déjà un peu plus clair…

Cet endroit promet d’agréables promenades.

Dire que Christian a oublié le maillot !

Le creusement d’une tranchée est nécessaire pour évacuer l’eau, qui rend le sentier impraticable.

Un pipe-line sur Plestin ?

Pas encore…mais un drain de belles dimensions

Voilà un endroit où le sentier restera sec. Bravo, les terrassiers !

Cela mérite bien une pause-café

Qui va porter ce tronc ?

Finalement, on s’y met à quatre…c’est plus prudent.

Et voilà le travail !

Ici, la nature sauvage donne tout son charme à la rivière

Christian, garde-toi à gauche !!

Côté Plufur :

Côté Plufur, le problème est le même : il faut d’abord affronter les broussailles…
Avec le temps, des arbres se sont « installés » au milieu du sentier. Heureusement, nos bûcherons sont là !

Nos amis de Plufur, qui nous prêtent main-forte, sont bien équipés…

Quelle que soit la rive, la végétation est dense des deux côtés du Yar. Les eaux sont encore basses.

Que de branchages à dégager !

…Et que d’arbres tombés en travers de la rivière ! Encore une fois, la BIR entre en action.

L’art de porter une branche, ou les travaux d’Hercule.

…Et des Hercules, nous n’en manquons pas !

Tu as vu, comment je l’ai porté, ce tronc d’arbre ?

Bon…si on s’accordait une petite pause ?

Encore et toujours la BIR en action…pendant que d’autres songent à faire le pont…

Une vraie ruche sur les bords du Yar !

Dominique en pleine action de pêche

L’entrée du sentier enfin dégagée, côté Plufur

Nos amis de Plufur apprécient…

Même Lénaël est admiratif !

Pour l’apéritif sur le chantier, il faut tout prévoir. Certains ne sont jamais pris au dépourvu !

Ce chantier aura connu une belle avancée en 2022. Nous ne manquerons pas de tenir les randonneurs informés de l’ouverture du nouveau tronçon dès son ouverture, l’année prochaine…lorsque la passerelle sera en place.

CHANTIER DE TREDUDER

CHANTIER DE BEG DOUAR

Une équipe de l’association a « sorti de l’anonymat » cette fontaine située dans le secteur de Beg Douar. Elle est accessible depuis l’hôtel Les Panoramas . Au même endroit, il existe aussi un lavoir. La fontaine, qui n’a pas de « caractère », connaîtra peut-être des jours meilleurs ?

Quelques coups de burin sont nécessaires pour mieux canaliser l’eau.

Cet ensemble se situe dans un environnement boisé, proche du GR 34.

CHANTIER  DE  PORS  MELLEC

Au mois de novembre, un chantier a également été ouvert au-dessus de la plage de Pors Mellec, afin de réhabiliter un sentier oublié, et…bien encombré ! Ce tronçon constituera une variante d’accès à la plage – ou au GR 34 – pour les piétons.

On s’y perdrait !

Mais il en faut plus pour décourager Michel

Encore une fois, il existe une fontaine sur le site, bien connue des promeneurs et…un peu trop discrète.

Une partie de l’équipe s’emploie donc à la dégager du roncier et des épineux qui l’ont peu à peu envahie.

Prudence, Alain : la fontaine est juste au-dessous !

Fontaine dont Gildas semble éprouver la solidité…Exercice concluant.

Tandis que plus haut, la tronçonneuse est toujours en action. Les ébrancheurs touchent au but…Mais ils vont en garder un peu pour l’année prochaine.

CHANTIER DE SAINT ROC’H

Dominique peut être satisfait du résultat…

Marcel élimine les « indésirables » qui déstabilisent les pierres du muret

Tandis que Philippe fait un peu de « ménage » !

Les marches d’accès à la chapelle ont également été remises en état.

La croix, dont le socle n’était plus à niveau, avait beaucoup penché. Nous l’avons donc redressée, avec l’accord de Monsieur De Chavagnac, propriétaire des lieux, lequel nous a fourni pierres et ciment permettant de réaliser les travaux.

Promeneurs et photographes bénéficieront désormais d’un magnifique panorama allant de Lanmeur à Locquirec. Nul doute que de nombreux clichés seront réalisés en cet endroit !

NOTRE ROUTOIR A LIN DE SAINT HARAN INTERESSE…

Au début du mois de décembre, une délégation de Guimaëc nous a rendu visite sur le site de Saint Haran. Elle s’intéressait plus particulièrement au routoir à lin, reconstitué par les Chemins Plestinais il y a quelques années. Le groupe est aujourd’hui engagé dans un recensement du patrimoine de la commune de Guimaëc, et s’intéresse aux différentes actions de sauvegarde réalisées sur le secteur. Nous saluons leur démarche, visant à préserver le petit patrimoine, si important pour garder en mémoire notre histoire du Trégor…

12 septembre 2022 : c’est la rentrée aux Chemins Plestinais

Le mois de septembre marque aussi la « rentrée » pour les membres de notre association, avec un léger décalage par rapport au calendrier scolaire, puisque nous avons sagement attendu le 12 pour nous retrouver…

La date était attendue avec une certaine impatience, car l’association bénéficie désormais de nouveaux locaux mis à disposition par la municipalité, à Poul Scornet (anciens locaux occupés par le syndicat de voirie de Plestin-Plouaret). Nous avons donc quitté le local situé sous la Maison des Assistantes Maternelles, devenu trop exigu et peu adapté à nos activités de menuiserie, source de nuisances pour les occupantes  des lieux et les enfants accueillis.

Nous bénéficions également d’une salle de réunions flambant neuve, que nous partageons avec d’autres associations utilisatrices du site.
Nous bénéficions désormais d’un local spacieux, mais quelque peu encombré par divers matériaux et nécessitant un sérieux ménage.

Il n’aura pas fallu très longtemps pour évacuer les encombrants, entreposés dans deux bennes toutes proches.

…évacuation aussitôt suivie d’un lavage du sol à grande eau.

Nous bénéficions également d’une salle de réunions flambant neuve, que nous partageons avec d’autres associations utilisatrices du site.

Les locaux sont même équipés d’une cuisine aménagée !
Il n’y a pas si longtemps, Eric, notre ancien président, entreposait encore le matériel de l’association dans le sous-sol de sa maison, et notre lieu de rendez-vous du lundi, c’était …le parking des quatre chemins !

A l’arrière du bâtiment se trouve une grande cour, laquelle était également quelque peu envahie par les herbes folles et quelques buissons.

Les herbes folles et les buissons, aux Chemins Plestinais, on connait ! Il n’aura donc pas fallu longtemps pour que cet espace retrouve son aspect initial.

Gildas, notre président, peut être satisfait du résultat.

Tout travail, mérite récompense…Lors de la seconde journée, le temps estival étant toujours au rendez-vous, une grande table est dressée en plein-air pour un apéritif et un pique-nique marquant l’installation dans nos nouveaux locaux.

Les conversations vont bon train autour du buffet…

Monsieur le maire, Christian Geffroy, nous fait l’honneur de sa visite.

…accompagné de Jacques Le Glas, conseiller municipal.

En l’absence de Michel, notre chef rôtisseur habituel, c’est Thomas, notre sympathique ambassadeur d’outre-Rhin, qui officie au barbecue avec brio. Il est vrai que la saucisse de Francfort n’a aucun secret pour lui !

A très bientôt, donc, pour des nouvelles de nos chantiers !

Bel aménagement à Roc’helan

Chantier de Roc’helan:

L’association a décidé d’implanter un abri à pique-nique sur le sentier longeant le Douron (boucle de Saint Haran), au lieu-dit Roc’helan. L’endroit n’a pas été choisi au hasard : sentier très fréquenté par les randonneurs, facilité d’accès, parking à proximité et vue imprenable sur le Douron !

Le projet se devait d’être à la hauteur du site d’implantation. D’où le choix d’une table sortant quelque peu de l’ordinaire. Tout commence au local de l’association.

Alain joue du ciseau à bois avec dextérité…

 Tandis que Marcel n’a pas son pareil pour le maniement de la scie…

Alain, notre menuisier maison, s’active au montage du futur abri à pique-nique

… lequel recevra la table, qui a fort belle allure !

 Il a fallu, pour préparer le site destiné à recevoir l’abri, procéder à un sérieux débroussaillage.

Une fois l’endroit bien dégagé, les employés municipaux ont livré des matériaux en vue de la préparation de l’assise de l’abri.

Nos terrassiers à l’œuvre : une vraie fourmilière !

Les tas de matériaux n’ont pas résisté longtemps à notre équipe.

La précision est de rigueur pour l’implantation de l’abri.

Déjà une petite idée de la vue qu’auront les promeneurs… lorsque le brouillard aura disparu !

 Tiens, une livraison en kit… cela ne vous rappelle rien ?

Un peu de manutention s’avère nécessaire.

Le montage commence sans attendre.

 Déjà l’ébauche de la toiture…

Pour la finition, des planches “brutes de scierie” donneront à l’abri un aspect rustique.

Une petite idée de la dimension du futur abri à pique-nique… et de la vue dont bénéficieront les utilisateurs !

Un grand merci à Auguste lequel, en voisin, nous a fourni l’électricité, ce qui nous a permis de travailler dans les meilleures conditions.

Que serait un abri à pique-nique…sans table à pique-nique ? Celle-ci, également fabriquée à notre local, a donc été installée en bonne place, ce qui donne fière allure à l’ensemble, désormais prêt à accueillir les piques-niques de l’été !

Eric, notre ancien président, vous invite d’ailleurs à venir vous y installer sans tarder…

 L’aboutissement de ce projet méritait bien une inauguration. Une belle plaque réalisée par Gildas, et destinée à rappeler l’action de l’association, attend d’être posée “en grande pompe”.

Ce fut chose faite le 4 avril, en présence de François GUELH, représentant de la municipalité, à qui revint l’honneur de fixer la première vis.

…Puis ce fut au tour de notre président, Gildas LE TROADEC, de fixer la seconde...

… suivi de nos deux Alain (NOBILI et LE RUMEUR), lesquels se font des politesses pour se saisir de la visseuse

…Sans oublier Marcel, autre cheville ouvrière de cette belle réalisation.

Nous avons conclu ce moment fort de la vie de notre association par un sympathique apéritif… avant de sacrifier à l’indispensable photo-souvenir. Ne doutons pas que l’endroit attire de nombreux promeneurs désireux d’y pique-niquer… ou d’y faire une simple pause. Il y a désormais deux aires à pique-nique sur la boucle de Saint Haran !

Un premier trimestre 2022 très actif …

Après des fêtes de fin d’année où serpentins et cotillons se sont faits très discrets, toujours en raison de la pandémie qui persiste à rôder en tous lieux, nous avons repris le chemin de nos chantiers, lesquels ont l’avantage de nous permettre de respirer en pleine nature…
Nous avons donc continué, dans un premier temps, à nous égayer par petits groupes et avons retrouvé les chantiers tels que nous les avions quittés en fin d’année.

Chantier de Collogot : 

Grand mystère à Collogot: la fontaine…ne coule plus ! Seule subsiste une malheureuse mare. Pourtant, Bernard, notre sourcier maison, est catégorique: il y a de l’eau en amont.

Les ruines d’un bâtiment envahi par la végétation ont été mises au jour.

Le rôle de l’association s’arrête à la réfection du muret attenant…

…lequel a été érigé avec l’indispensable “gadoue” que nos maçons préparent dans la bonne humeur!

Chantier de Saint Haran :

Le site avait besoin d’un bon nettoyage de printemps, notamment le routoir.

Non, Michel n’est pas à la pêche au gros : il débarrasse délicatement le lavoir des feuilles mortes qui l’encombrent.

Scénario à la Hitchcock : Christian est en très mauvaise posture… Il est cerné par les gunnera!

La fontaine aura bientôt retrouvé son bel écrin de verdure, agrémenté d’iris, de gunnera, etc…

Cruelle illustration de l’adage “souvent homme se plaint, toujours femme travaille”! Il en rajoute vraiment, notre corse de service…

Monsieur le maire de Saint Haran – un certain Jean-Yves B. – est visiblement satisfait de son lancer de gadoue !

 …Performance aussitôt contestée par Bernard : on sent la maîtrise du geste, fruit d’un long travail préparatoire !

Annie dans le rôle de la ménagère modèle : nettoyage du routoir à grande eau. Prière de vous écarter, messieurs ! 

Nous sommes tout près des méandres du Douron.

Jean-Pierre, alias “Huggy les bons tuyaux”, assisté de Daniel et Patrick s’apprête à poser un drain destiné à faciliter l’écoulement de l’eau d’une source.

Pour Jean-Yves, l’essentiel est de ne pas perdre le fil …

 Jean-Pierre est visiblement tout heureux de sa “récolte” de feuilles… une idée de compost lui serait-elle venue à l’esprit ?

Le site de Saint Haran aura bientôt retrouvé son aspect verdoyant et accueillant. Au fond, la table de pique-nique, halte très prisée des promeneurs, installée dans un véritable havre de paix.

Chantier de Sainte Barbe :

La passerelle enjambant le ruisseau, permettant l’accès à la fontaine, a passé avec succès le test de résistance !

La pose d’une rangée de demi-rondins lui assure un aspect rustique. Il ne manque plus que la main-courante…

Le long du sentier, une équipe a entrepris de réhabiliter un muret en partie écroulé et caché par la végétation.

 Annick et Annie ne manquent pas de cœur à l’ouvrage!

La reconstruction avance, lentement mais sûrement, à la satisfaction évidente de nos maçons.

ASSEMBLEE GENERALE DE L’ASSOCIATION
« CHEMINS PLESTINAIS ET PATRIMOINE »
28 mars 2022

L’Assemblée Générale de notre association s’est tenue le 28 mars 2022 dans l’ancienne salle des fêtes jouxtant la mairie, sous la présidence de Gildas Le Troadec.


Nous avons donc assisté à un retour à la normale, étant donné que les deux précédentes assemblées avaient dû se tenir en plein-air en raison de la pandémie, en décalage important par rapport au calendrier habituel.


La municipalité était représentée par Jacky Le Glas, notre interlocuteur habituel en mairie.


C’est donc devant une belle assistance que notre président a ouvert l’Assemblée, par la présentation du rapport moral, assisté de Jean-Pierre HERVE et de Jocelyne NOBILI .


Le bilan financier a été présenté par Alain NOBILI, trésorier de l’association.


Le rapport moral et le bilan financier, que vous retrouverez en cliquant sur Compte-rendu AG , ont été adoptés à l’unanimité.


L’Assemblée a également procédé au renouvellement de son Conseil d’Administration, dont le tiers sortant a été reconduit à l’unanimité. A noter, l’entrée d’une nouvelle administratrice, en la personne d’Annie MECHIN, portant à 20 le nombre d’administrateurs.


Il est ressorti de l’Assemblée que l’année écoulée a connu une activité soutenue sur les différents chantiers répartis sur la commune, malgré les contraintes imposées par la pandémie. L’association a ainsi pu confier ses différents chantiers à des équipes restreintes, dans le respect des règles sanitaires, afin d’assurer l’entretien et l’amélioration de son réseau de sentiers, sans oublier la réhabilitation de petit patrimoine.


L’association est également impatiente d’intégrer les nouveaux locaux mis à disposition par la municipalité, dès que les travaux de remise en état auront été réalisés.


Les projets ne manquent pas pour l’année à venir, projets que le Conseil d’Administration sera amené à affiner lors de sa prochaine réunion (Cf. renvoi à « Compte-rendu AG »).


Au nombre de ces projets, une importante nouveauté est déjà acquise : la mise à disposition dès cet été d’une nouvelle série de fiches à l’intention des randonneurs, fiches dont l’édition est financée par la ville de Plestin et dont la conception – bien plus complexe qu’il n’y paraît – a fait l’objet d’un travail conjoint entre la municipalité et une équipe de bénévoles pendant plusieurs mois. Ces fiches, dont la conception a été étudiée pour en rendre l’usage simple et attrayant, sont donc amenées à devenir le compagnon indispensable pour toute personne désirant découvrir notre superbe réseau de « boucles » ! Le public sera informé par la voie de notre blog des modalités d’accès à ces fiches dès qu’elles seront disponibles.


L’Assemblée s’est poursuivie par la projection d’un sympathique diaporama rétrospectif réalisé par Annick ABASQ, avant que notre Président, Gildas Le Troadec, ne procède à sa clôture après avoir invité l’assistance à partager l’apéritif, suivi du traditionnel buffet confectionné par les adhérents de l’association, toujours très apprécié.
Ne manquez pas le prochain article du blog, lequel récapitulera de manière illustrée l’activité des Chemins Plestinais et Patrimoine au cours de ces derniers mois !

La presse locale s’est fait l’écho de notre assemblée, laquelle s’est déroulée devant une belle assistance.

La municipalité était représentée par Jacques Le Glas.

Notre président, Gildas Le Troadec, ouvre la séance, entouré du Bureau au grand complet ( de G à D: Georges Lebreton, secrétaire, Jocelyne Nobili, secrétaire adjointe, Jean-Pierre Hervé, vice-président, Alain Nobili, trésorier, Annick Abasq, trésorière adjointe).

A l’issue de l’assemblée, le président a invité les membres de l’association à partager l’apéritif…

…lequel s’est poursuivi par un buffet réalisé par les adhérents, toujours fort apprécié de tous.

Ce qui ne saurait faire oublier un moment essentiel: le renouvellement des cotisations!

L’association met un point d’honneur à rendre les lieux parfaitement rangés et propres. A l’oeuvre, deux de nos “techniciennes de surfaces” à la technique éprouvée, pour qui le maniement du balai en binôme n’a plus le moindre secret!

TRO PLISTIN 2021

Le 17 octobre dernier, les adhérents de l’association se sont  retrouvés sur le parcours du Tro Plistin 2021.

Comme en 2020, les  turbulences provoquées par la pandémie n’auront donc pas perturbé notre rendez-vous annuel, tant attendu par tous.

Ce ne sont pas moins de 41 participants qui ont répondu présents, sur les 30, 15 ou 6 Kms proposés. Pour le casse-croûte de midi, nous avons été reçus, comme à l’accoutumée, par Michel et Christine, à qui nous adressons nos remerciements pour leur sympathique accueil.

Cette édition 2021, qui s’est déroulée par une belle journée ensoleillée, aura donc comblé les participants, comme en attestent les clichés pris tout au long du parcours.

A l’issue d’une collation bien méritée, tous se sont donnés rendez-vous pour l’édition 2022 laquelle, espérons-le, attirera encore plus de participants !

Cliquez sur la première image pour l’agrandir puis sur « image suivante » au dessous de la photo

 

 

DE NOUVEAUX PANNEAUX A AN DOUR MEUR

 

Le 10 Mai dernier, quelques représentants de notre association, les élus et le responsable des services techniques ont procédé à une petite « inauguration » de nouveaux panneaux informatifs sur le site d’An Dour Meur.

 

 

L’un des deux grands panneaux présente les circuits ouverts et entretenus par les Chemins Plestinais.

 

 

Ce projet lancé par la précédente équipe se concrétise aujourd’hui et est une formidable vitrine pour notre travail en incitant les promeneurs à venir découvrir nos 110 km de circuits !
Le deuxième panneau, quant à lui, décrit le site d’An Dour Meur et les aménagements réalisés par la municipalité.

Près du petit pont de Keranauffret nous avons souhaité concevoir et installer un petit panneau explicatif rappelant aux promeneurs qu’à cet endroit passait autrefois le train reliant Lannion à Morlaix via Pont Menou. La portion de voie passant sur ce pont a été empruntée de 1914 à 1931.

 

 

 

Une partie de l’équipe de balisage en compagnie du Président

 

 

 

Article rédigé par Gildas LE TROADEC, président