Inauguration du nouveau circuit de Saint-Jagut

Le 8 mai 2013 à 17 h , l’association « Chemins Plestinais et Patrimoine » a convié tous les amateurs de randonnée pédestre à découvrir la nouvelle boucle de Saint-Jagut, qui emprunte de nombreux tronçons ouverts par l’association depuis le printemps dernier.

Inaug (5)

Au départ de la chapelle Sainte-Anne, le circuit de 8,5 km proposait entre autres la traversée  du bois de Coat Ar Bescond.

Inaug (96)

 

Environ 75 participants au départ,
sous un soleil un peu inespéré !

 

Inaug (99)-copie-1

 

 

 

 

 

 

Le chemin descend rapidement rejoindre
le Dour Meur, que l’on traverse pour la 1ère fois.

Inaug (991)

Inaug (996)

 

Puis, on descend encore pour rejoindre
les rives du Douron.

 

Déjà le groupe de marcheurs s’étire en longueur :

les premiers marchent vraiment trop vite !

Inaug (994)

Le chemin de la vallée est totalement recouvert « d’ail des ours » en Inaug (9990)fleur.

 

 

On chemine au milieu de senteurs  bien agréables.

Inaug (9992)

 

Un regroupement est demandé …

Inaug (9996)

Inaug (9995)

à proximité de Milin Begaignon

pour permettre aux retardataires  de recoller
au peloton.

 

Puis un joli chemin nous amène
Inaug (9998)        Inaug (99990)

 

aux abords du château de Lezormel

et de la chapelle Saint-Jagut bientôt définitivement restaurée.

Inaug (99996)           Inaug (99993)

 

La fatigue commence à se faire sentir ?

 

 

 

 

Inaug (99998)

Et maintenant, le magnifique chemin qui traverse le bois de Coat Ar Bescond.

 

 

 

 

La croix de Sainte Appoline

Inaug (999991)

 

 

avec un banc rustique, façon « Chamins Plestinais ».

On retraverse le Dour Meur …

Inaug (999992)

Inaug (999993)

 

Un vestige du néolithique ?

 

 
Des promeneurs admiratifs du travail réalisé.

Inaug (999995)      Inaug (999994)

 

Inaug (999996)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l’arrivée, le pot de l’amitié.Inaug (999998)

 

 

 

Inaug (9999991)

               Repos bien mérité !

         Inaug (9999996)             Inaug (9999995)

 

Et pour bien finir cette bonne journée, un pique-nique convivial dans le local de l’association de Sainte-Anne.

Inaug (9999998)   Inaug (99999990)

 

 

 

 

 

Nous n’avons plus qu’à espérer que les promeneurs seront nombreux à emprunter cette nouvelle boucle qui a été particulièrement appréciée par tous ceux qui l’ont découverte aujourd’hui.

Collogot – Avril 2013

Nouveau chantier, entrepris en avril 2013,

permettant de relier la route Tremel- St Sébastien à la route de la déchetterie, afin de « boucler » le « Tro Plistin ».

Capture02

 

collogot-36

Il s’agit d’un très beau chemin communal,

creux …

et même très creux ,

 

qui plonge dans une vallée,  traverse un ruisseau,  et remonte sur l’autre versant.

collogot-21

Pour franchir le gué de ce ruisseau,  que faute de nom nous appellerons
le GAY (grand affluent du Yar) , il fallait trouver une solution qui convienne à tous.

 

khô-lo-ghôt (3)

Mais les pluies abondantes de l’hiver

avaient rendu ce sentier totalement impraticable,

même en bottes !

 

 

Les services municipaux ont donc déposé sur place une véritable montagne de remblai (dont on n’aperçoit ici qu’une partie) …

collogot-02

 

et le lundi 8 avril, par un grand soleil (enfin !),
une courageuse armée d’une petite vingtaine
de bénévoles (nombre maintenant habituel),
s’est mise à manier pelles et brouettes.

collogot-04

collogot-01

 

 

 

collogot-12

 

 

Il ne suffit pas de remblayer :

nous sommes obligés de canaliser l’eau
des sources …

 

et de poser de nombreux drains, qu’il faut au préalable
« emmailloter »  pour éviter qu’il ne s’obstruent.

collogot-09

collogot-08

Pas si simple que ça en a l’air !

Pendant que certains posent les drains,

collogot-11

     et que d’autres brouettent à tour de bras,

    collogot-06

 

 

 

 

d’autres encore s’activent    à la fabrication du gué.

collogot-19

collogot-18

 

 

 

 

collogot-27

 

collogot-31

 

 

 

 

 

 

Beaux efforts collectifs !

 

 

 

 

Il ne faut pas se laisser abattre : parfois, une pause casse-croûte est la bienvenue !

collogot-43

 

Le chantier s’est poursuivi les 15 et 22 avril.

Une séance sera encore nécessaire début mai pour rendre le sentier praticable de bout en bout.

collogot-35

khô-lo-ghôt

Accès au sentier, côté route Tremel – St Sébastien

 

Maintenant, nous attendons les promeneurs.

 

collogot-24

 

Ruines d’une ancienne maison qui borde le sentier

collogot-25

 

 

 

 

N.B. : ne cherchez pas encore les panneaux de direction :
ils arriveront un peu plus tard !

De nos sentiers jusqu’à la cuisine

Au printemps, en se promenant dans les chemins ail-des-ours-1-copie-1

creux de la commune, il arrive fréquemment que l’on soit saisi par une odeur caractéristi- que d’ail
et que l’on rencontre de véritables par- terres de cette plante :
Il s’agit d’ail sauvage, appelé encore « ail des ours ».

Non seulement cette plante possède de nombreuses vertus médicinales (antiseptique, dépuratif, hypotenseur…),

mais en plus,  elle est comestible, et peut-être utilisée sous de multiples formes : salade,  soupe, tartes, tisane…

Site relatif à l’ail à l’ours

ail des ours 2-copie-1Le 18 février, lors de notre assemblée générale,
nous avons eu le plaisir d’apprécier une excellente tarte à base d’ail sauvage, réalisée par Corinne et Serge Lepage.

A notre demande, ils nous ont communiqué leur recette, ainsi que quelques éléments d’information complémentaires.

Les voici :

L’ail des ours est une plante vivace qui se « récolte » de la fin février jusqu’en mai/juin.

Après floraison, elle disparait pour ne réapparaitre que l’année suivante.

Toute la plante est comestible, évitez toute fois de cueillir la fleur , c’est elle qui permet à la plante de se reproduire.

Coupez les feuilles et, après un bon nettoyage (dans un premier temps avec de l’eau puis ensuite dans de l’eau et du vinaigre), utilisez les feuilles dans votre alimentation quotidienne : dans des cakes, des quiches, dans des veloutés ou tout simplement cru ,ciselé dans vos salades ou en pesto…

L’ail des ours a un goût subtil, sans emporter la bouche

RECETTEquiche1

Ingrédients

– ail des ours (feuilles),
un gros bouquet

– 1 chèvre frais (genre « petit Billy »)

– 2 œufs entiers

– 1 bonne c. à Soupe de crème fraîche

– sel et poivre

– 1 Boite de « Croustipate » (4 carrés feuilletés
dans votre supermarché préféré ).

     – quiche2Laver  les feuilles et émincer , prévoir suffisamment d’ail des ours   en fonction du goût de chacun

     – Dans un saladier, malaxer l’ail des ours, le chèvre frais, les œufs,       et la crème fraîche.

– Saler et poivrer

     – Étaler la préparation sur la pâte feuilletée
     – Mettre à four chaud (180°) jusqu’à belle coloration
des ingrédients
     – À servir pour l’apéritif , mais aussi accompagné
d’une belle salade,  c’est délicieux.

 

   Bonne dégustation !

Variante avec un rajout de lard fumé en fines tranches

Pas mal non plus …

 

A bientôt … pour la recette de la soupe d’ortie par exemple …

Assemblée Générale 2013

Le lundi 18 février à 18h30 à Ti An Holl, s’est  tenue l’assemblée générale annuelle de notre association « Chemins Plestinais et Patrimoine ».

Plus de la moitié des 90 adhérents de l’association se sont déplacés pour la circonstance.

2013-Assemblée

 

La soirée s’est déroulée en 3 temps :

2013-Bureau

 1 – Présentation des bilans moral et financier,
projets pour 2013,  par les membres du bureau

Les actions de l’association

Les bénévoles de l’Association se réunissent régulièrementtous les lundis matin.
Le rendez-vous est fixé sur le Parking des 4 Chemins à 9 H.

Entre 15 et 20 bénévoles sont présents chaque lundi, quelles que soient les conditions météo.

Depuis le mois d’Octobre :  aménagement du sentier qui traverse le bois de Coat Ar Bescond, sur près de 2 Km.
Ce tronçon permettra d’éviter l’ancien tracé de bitume de Saint-Jagut.

 

Principaux chantiers réalisés en 2012

  • Fin du chantier du Douron qui longe la rivière de Toul an Héry jusqu’à Pont Menou
  • Sentier de Lesmaes – ouverture d’un tronçon côté sud pour une jonction des itinéraires Saint jagut/Saint Haran (non balisé pour le moment).
  • Ouverture du sentier de Milin Avel à Milin Begaignon
  • Ouvertrure du sentier de Kerdanger à Guervennou
  • Ouverture du sentier de Kerbiriou à Kerguiniou (circuit de Sainte Anne)
  • Beaucoup de débroussaillage et de nettoyage dans les différents cicuits des chapelles et aussi, cette année, un gros effort dans le balisage par des panneaux bois.

 

Sorties/Divers 2012

 

  • Inauguration du Chemin du Douron : les adhérents de l’Association et les bénévoles se sont retrouvés à l’issue de la randonnée sous la pluie, autour d’un barbecue à la chapelle St Haran
  • Participation de bénévoles chasseurs en partenariat avec le Point Information Jeunesse de Plestin
    et les jeunes de l’Ariège.
    Ils ont cet été 2012, confectionné des panneaux présentant des fiches animalières et les ont installés sur des sites comme le sentier des renards et de Toul An Héry.
  • Le blog de l’association s’enrichit progressivement : nouveaux articles, nouvelles photos (dans la rubrique Albums, nouveaux liens…)

 

Quelques aspects financiers

  • Le montant des adhésions est identique : 10 € individuel et 15 € pour une famille
  • Parmi les dépenses effectuées en 2012, on notera l’acquisition de matériel, et notamment de 2 tronçonneuses.

Le bilan moral et le bilan financier ont été adoptés à l’unanimité.

 

Projets 2013 

 

Prochains chantiers :

  • Fin de l’aménagement du sentier de Coat ar Bescond
  • Un certain nombre de sentiers seront encore à aménager – le planning sera vu au fur et à mesure
    car il est aussi en liaison avec le projet d’aménagement foncier de la commune.
  • Difficulté que l’on rencontre régulièrement : trouver un équilibre entre les randonneurs pédestres, équestres, vttistes, motos et quads quoique les chemins empruntés par les 4 roues ne soient pas forcément dégradés
  • Concernant le patrimoine, souhait formulé par le président Eric Irien de restaurer entr’autres, les fontaines de Saint Gestin et Saint Haran.
  • Revoir et compléter le balisage (jonction entre les circuits)
  • Amélioration du circuit de Saint Sébastien et de certains itinéraires afin de proposer aux randonneurs des itinéraires plus longs, sans oublier le Tro Plistin.

 

Remerciements :

– à la municipalité et aux services techniques

– aux bénévoles qui participent activement aux chantiers

– aux adhérents et donateurs

– aux signaleurs qui ont participé à l’organisation du trail du mois d’octobre

– à Guy Bourhis qui nous fournit gracieusement le bois pour la confection des panneaux de balisage.

 

2 – Présentation d’une vidéo

Comme les années précédentes, une vidéo d’une vingtaine de minutes, retraçant les principaux  chantiers et activités  de l’année écoulée, a été présentée.

Le DVD reste à la disposition des adhérents qui le souhaitent, au prix de 3 €.

 

3 – Pot de l’amitié et repas

Discussions animées et bonne humeur assurée !

2013-pot-b.jpg    2013-Auguste et Yves

 

A l’année prochaine !

Souvenirs de Coat Ar Bescond

Un bénévole de l’association qui habite Kerdavid, a demandé à sa mère, âgée de 88 ans, et qui a bien connu ces lieux dans son enfance, de bien vouloir évoquer ses souvenirs.

Vous les trouverez ci-dessous.

Cela nous changera un peu des traditionnelles rubriques de faucilles et de tronçonneuses !

 

MARIA CROC née CILLARD ( née le 06 juin 1924)

« J’ai eu du plaisir à me coucher hier soir, et, revoir dans mon enfance, l’histoire de AN ALLET VRARZ (grande allée). Elle appartenait à la commune de Trémel et Plestin les Grèves, le milieu de l’allée, c’est la séparation des 2 communes.

12-décembre (2)

 

Cependant, les DE ROSMORDUC qui habitaient au manoir
de COAT TROMAC’ H avaient la charge de l’entretenir,
ce que faisaient leurs métayers, mes parents.

Mes vaches avaient le droit au broutage uniquement
sur l’autorisation du vieux comte. C’était très respecté
de mes parents. Mais nous, enfants CILLARD, désobéissants,
quand on savait les châtelains partis en voyage, nous poussions
nos bonnes vaches afin qu’elles soient plus faciles à garder.


Là, c’était nos parents qui nous punissaient,
car des touffes d’ail sauvage, nos vaches en raffolaient,
et le beurre devenait immangeable !!

 

13 décembre (2)  A gauche la petite croix
Ste APPOLINE :

les vieux  sages disaient qu’elle leur donnait une idée du  lever et du coucher du soleil.

Les DE ROSMORDUC recevaient beaucoup, et se  promenaient à pied avec leurs invités dans la grande allée du bois, aux beaux jours.

Nous entrions dans cette allée par la fin des terres  de COAT TROMAC’H , plus une pointe de prairie se  nommant PRAT IZELLAN.
Nous laissions une courbe au ruisseau coulant à
notre droite et avions un petit chemin à gauche dans le bois qui nous emmenait à l’ALLEE VRARZ :
cet ensemble de terres, prairie et bois s’appelant  AR VERN . »

Le 23 octobre 2012

 

« Heureusement que j’ai de quoi écrire sur ma grande Allée  et celle-là je l’ai bien en mémoire !!

Le ruisseau franchi, nous arrivions tout de suite dans un champ de LANDROGUEZ couvert de fleurs : des marguerites ou des pâquerettes.
Les enfants des écoles catholiques de TREMEL venaient les cueillir pour fabriquer des couronnes de fleurs, et emplir des corbeilles de pétales qu’ils lançaient le jeudi de l’Ascension pendant la procession religieuse qui allait jusqu’à la croix de KERZENAN . »

Le 26 octobre 2012

Coat Ar Bescond

 

14 décembre (4b)

Tous les Plestinais (et à plus forte raison les non-Plestinais) ne connaissent peut-être pas le nom de ce joli bois situé au sud de la commune.

 

Et pour cause ! Aucun chemin forestier praticable ne le traversait plus depuis bien longtemps.

 

C’est donc un nouveau (et important) chantier auquel notre association s’est attaqué : 1,3 km de nouveau sentier par endroit très obstrué.

Voir l’article de Ouest-France du 7 février 2013

 

Le tracé figure en bleu sur la carte ci-dessous.

(En jaune, un sentier ouvert précédemment par l’association).

coat arbescon

vers Tremel      

Marcel (7)

En dehors de son intérêt esthétique, ce sentier    permettra d’apporter une variante au circuit de     Saint-Jagut et à celui de Sainte-Anne,

mais également à terme de « boucler » un « Tro Plistin ».

Commencé mi-octobre, le sentier n’est « ouvert »  que depuis mi-décembre,  malgré la présence chaque lundi d’une vingtaine de bénévoles, quelles que soient les conditions climatiques.

Attention !       « Ouvert » ne signifie malheureusement pas praticable  par les promeneurs : plusieurs passages nécessitent impérativement les bottes : eau, boue.

Les engins municipaux devront également passer pour déblayer                     ce que nous n’avons pas pu faire manuellement.

 

10 décembre 018

Les bénévoles ont pris la pose pour la photo, mais ils sont prêts à reprendre le travail !

12-décembre

Du côté St-Jagut – Kerdavid, on commence  par un beau chemin,
assez étroit.

Pour l’instant « au milieu coule
une rivière ».

 

Il faudra trouver une solution pour faciliter le cheminement.

Marcel (3)

 

 

Dans notre progression,
le passage est souvent obstrué !

 

Nous arrivons ensuite dans une grande allée, large de 12 mètres.

Marcel (10)

 Elle n’était pas dans cet état quand nous l’avons découverte !

12-décembre (4)

 

 

Il faut souvent patauger dans la boue

 

 

yves (1)

 

Et parfois, une jolie surprise :
un petit mulot au milieu des feuilles mortes.

 

 

Il ne suffit pas de couper arbres et branchages : il faut les brûler au fur et à mesure.

11-19 (2)  11-26 (2)

Jusqu’à 3 ou 4 feux peuvent être allumés simultanément.

 

Et quand le temps est humide, il faut parfois grimper sur le feu pour le tasser afin qu’il s’embrase mieux !

 

 

Et aussi se « donner la main » pour balancer un rondin un peu lourd sur le haut du brasier.

11-26 (3)

 

13 décembre (2)

 

Un peu plus loin, nous avons retrouvé (avec difficulté)
une croix ancienne enfouie
dans la végétation.

Nous avons essayé de la mettre en valeur.

 

Lire « Souvenirs de Coat ar Bescond »

 

Marcel (23)

Puis on longe  une belle pâture …

 

13 décembre (3)

… avant d’atteindre le « Dour Meur »
que l’on traverse

(nous nous rapprochons
de sa source).

 

 

Il faudra prévoir un aménagement  pour faciliter la traversée
des moins sportifs !

 

De l’autre côté, changement de paysage :
nous trouvons un beau chemin très creux  au fond duquel coule un ruisseau …

mais totalement obstrué par des gros arbres tombés depuis de nombreuses années.

11-12 003

    Il va falloir prendre le problème à bras le corps !

    Après les « petites mains » qui déblaient les branchages
et les ronces,

les tronçonneuses vont pouvoir  entrer en action !

10 décembre 020  10 décembre 022

 

 

10 décembre 026

 

 

 

10 décembre 021

11-12 001 Il faut encore utiliser la barre à mine

et déplacer les morceaux tronçonnés.

 

11-12 013

Sous le regard à la fois admiratif et inquiet de quelques uns.

Et voilà le passage ouvert. 10 décembre 028

 

Après cela, la pause-café est bien méritée.

10 décembre 015

 

Marcel (13)

10 décembre 007

 

 

La fin du chemin, qui rejoint une ancienne ferme « Landroguez « ,
offre une jolie perspective.

 

Et longe une belle prairie avec un bâtiment abandonné.

10 décembre 010

 

Beaucoup de travail d’aménagement nous attend encore après la « trêve des confiseurs »,

en particulier à l’arrivée bien « grasse » à Landroguez.

10 décembre 001

Nous ne manquons ni d’idées ni d’ardeur pour nous y atteler.

 

En espérant pouvoir vous offrir au printemps un nouveau parcours plein d’agrément.

 

Voir l’article de Ouest-France du 7 février 2013 

Inauguration du sentier de Saint-Haran

Mieux vaut tard que jamais !

Cela fait déjà plusieurs mois que les bénévoles de l’association ont terminé le nouveau sentier de St-Haran et de très nombreux promeneurs ont eu l’occasion de l’emprunter et de l’apprécier.2012-09-23 (0)

 

Mais nous n’avions pas  encore pris le temps de nous retrouver ensemble pour fêter cette réalisation.

 

2012-09-23 (3)

Le dimanche 23 septembre, nous avons donc profité d’une belle journée ensoleillée (!) pour nous rassembler au tour de la chapelle Saint-Haran pour une promenade inaugurative sur le sentier, suivie d’un pique-nique.

Les plus motivés sont arrivés dès 10 h pour la balade (ils n’avaient pas oublié de revêtir leur panoplie de randonneurs bretons).

 Et c’est parti !

2012-09-23 (8)

2012-09-25 (3)

2012-09-24 (6)

Chemin faisant,
on apprécie les panneaux de direction.

 

 

Certains passages sont un peu difficiles

2012-09-24 (5)

Mais la pluie se calme, et nous pouvons profiter
une fois de plus de ce beau circuit.

2012-09-25 (8)  2012-09-25 (7)

 

 

 

 

 

Après 1h30 de marche, l’apéritif est le bienvenu.

2012-09-26 (4)

 

Plusieurs adhérents ont rejoint le groupe.

2012-09-26 (2)

 

 

 

 

 

 

 

Eric et Marcel préparent le barbecue.

2012-09-26 (1)

Il ne reste plus qu’à passer à table …

2012-09-27 (2)   2012-09-27 (3)

 

 

… bien à l’abri sous
le barnum, qui s’est révélé indispensable.

 

Merci au passage à tous ceux qui ont contribué à la réussite de ce rendez-vous : préparation du repas et des installations.

Et encore merci à tous ceux qui ont participé de près ou de loin à la réalisation de ce sentier.

 

Bienvenue aux nouveaux arrivants à l’association « Chemins Plestinais et Patrimoine ».

 

Il ne reste plus qu’à débuter une nouvelle année d’activités sur le terrain, ce qui sera fait dès le lundi 1er octobre.

 

Jonction circuits Saint Jagut – Sainte Anne

 

Le lundi 14 mai, ouverture d’un nouveau chantier.
Il s’agit de relier 2 circuits, au niveau de la chapelle Sainte-Anne.

 

plan

 

Remarque : ces 2 circuits étaient déjà reliés ensemble, un peu plus au nord, par le chemin de Porjou.

 

Le nouveau sentier commencera par longer un champ  qui domine un ruisseau, avant de l’emprunter pour rejoindre au fond de la vallée le cours du Dour Meur et de remonter en face pour rejoindre Kerguiniou.

 

Ste-Anne-Mai-2012 006

 

Attention, grands travaux !

 

 

 

   Ste-Anne-Mai-2012 009

 

 

On étudie les plans avant d’attaquer le chantier.

 

Ste-Anne-Mai-2012 010

 

Le chemin longera ce champ..

Il va falloir débroussailler et ébrancher.

 

Ste-Anne-Mai-2012 007

 

 

 

Début du chemin que l’on dominera.

 

Ste-Anne-Mai-2012 015

 

Et c’est parti pour un travail intensif.

Ste-Anne-Mai-2012 014

Ste-Anne-Mai-2012 013

Voici le beau ruisseau que l’on longera.

 

Parfois, sur le sentier, on rencontre un agriculteur un peu chamboulé dans ses habitudes par les nouveaux tracés de chemins.

Ste-Anne-Mai-2012 021

Heureusement, les responsables de la municipalité sont
souvent sur le terrain pour écouter les points de vue.

Les engins de la commune vont donc maintenant entrer en action pour continuer le travail.

 A suivre …

« Geocaching » sur les bords du Douron

On ne se contente plus de se promener en famille sur le nouveau sentier du Douron pour profiter du magnifique paysage : on y pratique dorénavant le « géocaching ».

Ah ! Cette manie des mots anglais !

Une brève recherche (que ferait-on sans Internet !) nous apprend qu’i s’agit d’

« un loisir qui consiste à utiliser la technique du système de positionnement par satellites (GPS, GLONASS, …) pour rechercher ou dissimuler un contenant (appelé « cache » ou « géocache ») dans divers endroits à travers le monde.

Une géocache typique est constituée d’un petit contenant étanche et résistant comprenant un registre des visites et un ou plusieurs « trésors », généralement des bibelots sans valeur. Plus d’un million et demi de géocaches sont répertoriées dans 222 pays … »     source (Wikipedia).

Symbole le plus utilisé pour le géocaching     logo-copie-1

 

Et donc, les berges du Douron figurent parmi ces sites sélectionnés.

La description du sentier qui est proposée sur leur site est élogieuse:

« Ce magnifique sentier que vous allez parcourir a été réalisé au cours de l’hiver 2011/2012, par une équipe de bénévoles de Pletin-Les-Grèves et des communes avoisinantes.

Nous profitons de cette occasion pour très sincèrement les remercier de la qualité de leur travail en leur dédiant cette cache. »

 

Cette information nous a été communiquée par Marie-France, Eric, Stéphane, Chantal et Camille qui ont croisé par hasard une famille sympa de « Géo-cacheurs »

Géocaching 1er mai 004  Géocaching 1er mai 001  Géocaching 1er mai 002

Nathan, Juliette et leurs parents étaient déjà la 5ème famille ce jour-là à découvrir les trésors dissimulés sur le circuit.

Les parents, ravis de cette rencontre, ont posté ce petit message sur le site :

« Une grosse averse, on se réfugie sous un arbre déjà occupé par d’autres promeneurs … On discute et l’on découvre que ce sont les créateurs, les défricheurs de ce beau sentier ! Belle rencontre ! ! »

 

Seule chose bizarre dans cette affaire : il n’y a jamais de grosse averse dans notre région !

De Milin Begaignon à Milin Haouel

Le lundi 16 avril à 8h30, il fait encore bien froid.

Cela n’arrête pas la détermination de la petite équipe qui va s’attaquer à ce nouveau tronçon du futur « Tro Plistin ».

Il s’agit de relier ces 2 moulins par un autre sentier que celui (privé) qui longe le Douron.

milin-begaignon (4)

Vues Nord et Sud
de Milin Begaignon milin-begaignon (3)

Sur le plan ci-dessous, les sentiers déjà ouverts par l’association sont en bleu.

Le projet d’ouverture actuel est en jaune.

plan

L’ensemble permettra une modification du circuit des chapelles
Saint-Jagut, en supprimant une partie de macadam.

 

Comme d’habitude, le chemin est au départ difficilement praticable.

milin-begaignon (1)      Il faut se frayer un chemin … Milin-Begaignon 7431

 

 

Tronçonneuses en action    Milin-Begaignon 7439       Milin-Begaignon 7433

 

 

 

Il faut se protéger les yeux Milin-Begaignon 7437

 

quand on taille de l’aubépine !

 

 

milin-begaignon 001

Nous avons également le souci de couper à la racine

les lierres tentaculaires qui menacent à terme

la vie de ces magnifiques chênes.

 

milin-begaignon 002

 

Rassembler les branchages et les brûler pour ne pas encombrer le passage :

Milin-Begaignon 7432  Milin-Begaignon 7436

 

Il n’y a pas d’âge pour participer !

 

 

Le chantier n’est pas terminé mais le terrain est préparé  pour le passage des tracto ou mini-pelles …

Milin-Begaignon 7438

 

qui rendront le chemin (encore plus) praticable.

 

 

 

Ce chemin passe si près de Milin Begaignon que nous pensons terminer ce chantier en élaguant quelques arbustes pour dégager
la vue sur ce moulin.

Création et entretien de sentiers pédestres